• Henné du Yémen, celui qui m'effrayait...

    henné du yémen

    Le henné, je vous en parlais il y a déjà trois ans (le temps passe si vite…).

    Depuis, je n’avais posté que peu d’articles sur le sujet. En partie, parce que je réalise toujours les même mélanges.

    Et puis, j’ai voulu le changement. Et le changement, c'est maintenant !

     

     

    Vous êtes nombreuses à m’envoyer des messages en privé sur ce thème. Je me suis alors dit qu’un petit bilan et une nouvelle aventure pourraient vous intéresser…
    Je vous l’expliquais en introduction de cet article, je n’ai que rarement changé mes recettes de henné. Non pas parce que j’en étais satisfaite. Plutôt par habitude (je suis une fille à habitudes, vous savez).

    J’ai longtemps cherché le rouge. J’y suis parvenue, ou presque. Suivant les plantes ajoutées, les reflets devenaient plus rouges, grenat pour les plus rares. C’est à ce moment-là précisément que je décidai de revenir vers le cuivré (je suis une fille presque insatisfaite, ah ah). J’ai alterné henné du Rajasthan et henné d’Égypte. Le premier me donnant des reflets bordeaux parfois marronnés suivant le temps de pose. Le second, dans le but de ne pas trop foncer et revenir à des reflets cuivrés. Là encore, l’extase ne fût pas total…

     

    Henné du Yémen - en intérieur

    (en intérieur, sans flash, photo non retouchée)

     

    Et puis… (Bah oui, vous me voyez venir) J’ai voulu tenter une nouvelle expérience. Celle qui m’effrayait encore, il y a peu.
    Pourquoi ? Parce que le henné du Yémen a la réputation de foncer rapidement. Hors, je ne le souhaitais pas. Le Rajasthan m’ayant déjà fait gagner presque deux tons plus sombres…
    Malgré tout, et je ne saurai vous dire pourquoi, à la dernière minute, je me saisis d’un sachet de henné du Yémen (gracieusement offert par ma belle-sœur - merci à toi ♥), tout en me persuadant que tout irait pour le mieux. Que les reflets ne tourneraient pas au marron, comme par le passé avec le Rajasthan.

     

    Henné du Yémen - en extérieur

    (en extérieur, sans flash, photo non retouchée)

     

    L’eau frémit, la poudre est prête à la recueillir. Le mélange est simple. De l’eau et du henné du Yémen. Ni plus, ni moins. 90g suffisent à mes cheveux courts, épais.
    La mixture repose bien au chaud au-dessus de la cheminée durant vingt-quatre heures. J’y ajoute alors un peu de glycérine et d’aloe vera pour l’hydratation. Seulement ça. Rien de plus.

     

    Henné du Yémen en intérieur - proche fenêtre

    (proche de la fenêtre, sans flash, photo non retouchée)

     

    La préparation est vraiment très facile à appliquer, bien plus qu’avec mon Égypte. Le grain est fin. Trois heures trente de pose plus tard (parce que Monsieur ne voulait pas mettre le film en pause – je le comprends), je rince. C’est tout aussi facile. L’aspect de mes cheveux n’est pas si sec, mais il faudra un bain d’huile au prochain shampoing, dans trois jours pour laisser le temps au henné de patiner mes cheveux.
    Je constate déjà que le reflet est plus profond, tout comme l’aspect général de ma chevelure. Une légère angoisse m’envahie. Ma petite voix intérieure me rappelle que l’expérience est la meilleure conseillère en matière de henné. Celui-ci étant toujours différent d’un cheveu à l’autre, l’essai est donc validé. La crainte envolée.

     

    Henné du Yémen - résultat du test

    (à trois jours, photo non retouchée, sans flash)

     

    Trois jours plus tard, je découvre mes cheveux, un ton plus sombre. C’était prévisible. En revanche, j’apprécie le reflet, un cuivré tirant sur le rouge. Tout dépend de la lumière et c’est bien là le charme du henné… (Ici, je vous poste les photos avant mon bain d’huile, à trois jours. Non retouchées évidemment.) 
    Je suis bienheureuse de découvrir le résultat. J’avais déjà ajouté le Yémen à un mélange de plantes et de Rajasthan. Mais je n’avais encore jamais osé le total look. C’est chose faite ! Et je ne regrette pas. Ça change, ça fait du bien parfois le changement… A vrai dire, j’ai la sensation que ces reflets font ressentir le vert de mes yeux suivant l’éclairage (ce qui n’est pas pour me déplaire) ou serait-ce le reste d’effluves de ce henné qui me monte à la tête ? Le mystère reste entier… Toujours est-il que ce Yémen a su me surprendre et me séduire !

    Sur ma chevelure, on notera donc que le Yémen est bien plus performant que le Rajasthan. Quoique plus sombre, il devrait m’offrir plus rapidement un retour vers le rouge… (Ouais, parce que du coup, j’ai envie d’un retour vers le rouge. Rho c’te nana, une vraie girouette !)

     

     

    Alors, vous en dites quoi ?

    Avez-vous déjà testé le henné du Yémen ? Ou le Rajasthan ? Les deux ?

    Si oui, lequel préférez-vous ?

    Êtes-vous plutôt Team Cuivre ou Rouge ? (sur vous-même ou plus généralement sur les autres)

     


    Retrouvez les réductions et offres promotionnelles à la rubrique Bons Plans du blog.

     

    « Nascondino : le nouveau correcteur double précision de Neve CosmeticsDe l'art du vide - moment choisi »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Janvier à 13:25
    Ax-L

    Quelle richesse dans les reflets ! Tu as bien fait de sauter le pas !

      • Dimanche 22 Janvier à 15:46

        Je crois aussi. J'ai l'impression  que la couleur  est plus  uniforme.

    2
    Jeudi 19 Janvier à 19:17
    Serena

    Coucou ma jolie,

    J'avoue n'avoir jamais essayé ! L'été j'utilise simplement un shampooing décolorant pour éclaircir un peu mes cheveux mais c'est vrai que c'est un peu agressif et pas top niveau compo^^ Moi je suis de la team cheveux châtains avec des reflets blonds dorés en été et cheveux châtains foncés en hiver ahah mais j'aime bien les reflets cuivrés et rouges c'est joli c'est vrai :)

    Gros bisous à toi ! <3

      • Dimanche 22 Janvier à 15:53

        Coucou  Miss,

        Disons que par la suite, le henné peut poser quelques soucis suivant les marques. C'est mon cuir chevelu qui n'acceptait plus le chimique, qui m'y a obligé. Ce qui est parfois embêtant, c'est la surprise des reflets. Ici, c'est agréable ;)

        D'habitude, j'ai plus de difficultés  à obtenir un rouge. Il me faut énormément  d'essais. Le cuivré est plus facile  à obtenir.

        Des Bisous <3

    3
    Vendredi 20 Janvier à 11:27

    Coucou Esmerine ! C'est vraiment beau !!!! La couleur met en valeur tes yeux, j'adore. La coupe a l'air chouette aussi. Je n'ai jamais coloré mes cheveux mais j'aime beaucoup utiliser le henné neutre pour discipliner les cheveux et éviter les frisottis. Bises. La Brune. 

      • Dimanche 22 Janvier à 15:56

        Coucou Toi,

        C'est vrai que c'est  un excellent soin ! Je  ne fais  que des masques au henné... ;)

        Ma coiffeuse est une perfectionniste dans l'âme. Je lui laisse carte blanche.

        Des Bisous  à vous 2

    4
    Dimanche 22 Janvier à 14:03

    Cet article est hyper documenté, les photos sont sublimes. Alors je ne saurais te dire si je préfère les teintes cuivrées ou rouges, je crois que j'aime beaucoup les deux en règle générale. Pour ma part j'ai arrêté les hénnés, je garde ma couleur naturelle parce que je n'ai plus envie de passer autant de temps à entretenir les couleurs, je deviens minimaliste dans mes routines aussi ^^ Bisous

      • Dimanche 22 Janvier à 16:00

        Voilà, c'est dur de choisir  entre  les deux teintes...

        Je comprends, j'ai aussi parfois la flegme ou un ami qui débarque  à l'improviste et qui décale  le henné :D 

        Disons  que mes cheveux blancs n'ont pas encore choisi l'option « permanente » pour que  je les laisse vivre en paix ;) 

        Des bisous <3

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Mathilde
    Jeudi 30 Mars à 15:09

    Bonjour Esmerine,

     

    Cela fait plusieurs jours que je recherche une coloration naturelle pour mes cheveux, surtout car je suis enceinte (9mois) et que par la suite je veux allaiter, donc pas de chimique. Et en plus de ça j'évite un maximum tous ces produits car ça n'aide en rien mes boucles ^^.

    Plusieurs coiffeurs se sont accordés sur le fait que ma base serait châtain clair voire blond foncé j'ai plutôt l"impression d'être un châtain moyen, qui lorsque j'éclaircie naturellement mes cheveux avec du miel + citron + camomille j'arrive à obtenir des tons cuivrés ; j'ai la peau d'une rousse (teint très clair avec des rougeurs). Et je vois bien que les teints chauds me rendent moins "malade" que les teintes chocolat. 

    Suite au passage sur ton blog mais aussi sur celui de Maugenated : http://www.maugenated.com/2014/09/le-jour-ou-jai-reussi-etre-rousse-avec.html (on a sensiblement la même coloration de base et le même teint de peau), je me pose encore quelques questions sur quel henné prendre : henné d'Egypte ou henné du Yémen ? sachant que j'aimerai obtenir des reflets plutôt rouges voire même acajou. J'avais déjà testé le blond vénitien, mais trop clair je pense. Et lorsque je me suis mise au rouge c'était très jolie mais pas naturel du tout pour le coup. 

    J'aimerai un compromis entre les deux, sachant que mes pointes tournent au cuivré en ce moment avec mon shampoing au miel et le délavage de mon ancienne couleur rouge.  

     

    Merci pour tes lumières.

    Bonne journée ! 

     

      • Vendredi 31 Mars à 14:58

        Coucou Mathilde,

        Merci pour les précisions ! C'est beaucoup plus facile à comprendre comme ça ;) 

        Alors, je te comprend, je portais aussi un rouge chimique avant et même si la couleur était sympa, ça ne faisait pas vraiment naturel et c'est ça aussi qui me gênait... 

        Pour le henné, à mon humble avis, je pense que le Yémen est plus indiqué compte tenu de ton souhait. Il tend vers le rouge naturellement, mais c'est surtout la juxtaposition des hennés qui te donneront un rouge un peu plus franc (si je puis dire). Comme tu as pu le voir sur le blog de Maureen, je trouve qu'il offre une superbe palette dans les roux foncés à rouge.

        Cependant, le Yémen est réputé pour foncer au fur et à mesure de ses applications. Tu ne deviendras pas noir corbeau non plus, mais tu peux gagner quelques tons plus foncés. Donc, je ne sais pas si ça te dérangerais. Après, si tu as des yeux clairs, ils ressortiront plus ;) Je sais, ça n'a rien à voir avec le sujet, mais c'est plutôt sympa :D Il a aussi un côté lissant plus prononcé que les autres. Je te dis ça car tu as des boucles, donc ça n'est pas systématique, mais ça peut détendre tes boucles.

        Bref. Pour en revenir au henné, celui d'Egypte donne un roux clair. Il est difficile de "virer" sur du rouge avec celui-ci. A moins d'ajouter des plantes pour obtenir une teinte plus rouge. Personnellement, je le trouve plus contraignant. Son atout, c'est qu'il ne fonce pas beaucoup la couleur naturelle. Il est bien pour les teintes de cheveux clairs, pour celles qui veulent un roux franc. Ou pour compléter un henné foncé. C'est donc à voir, mais je ne te le recommande pas vraiment dans ton cas. 

        Sinon, il y a d'autres alternatives pour obtenir des teintes entre cuivré et rouge. Tu as :

        Le henné du Rajasthan : il donne une palette entre le roux foncé et le rouge, en passant par le marron et le bordeaux. Sur moi, il est plutôt cuivré à marron. Souvent, celles qui souhaitent ne pas trop foncé, pose du henné du Yémen et lorsqu'elles se voient trop sombres, elles appliquent ensuite du Rajasthan. Celui-ci est très colorant mais fonce moins. Ça peut être une idée à creuser si par exemple, le Yémen te semble trop foncé ou trop rouge. 

        Le henné Jamila : très colorant, qui lui va te donner un rouge profond naturel. Il est assez proche du Yémen à vrai dire (enfin sur moi). Je l'utilise de temps en temps, en substitut du Yémen. Il fonce aussi la chevelure. A mon sens, il est plus dans les teintes froides que le Yémen. Le jamila me donne plus facilement un rouge grenat, qu'un auburn.

        Bon, j'espère ne pas t'avoir trop embrouillé l'esprit, mais je pense que c'est utile de savoir que tu as plusieurs alternatives entre un roux très clair (Egypte) et le profond (Yémen). Pour que ça soit plus clair, en gros ça donne ça : 

        Egypte - Rajasthan - Yémen/Jamila (les deux sont très proches)

        Pour résumer (bah ouais parce que bon, je ne vais pas te laisser comme ça), je te conseille de tenter le Yémen. S'il te convient, poursuit ton aventure avec lui, tout en sachant qu'il foncera au fur et à mesure, et donc t'apportera un peu plus de nuance rouge. Et s'il te semble trop foncé, passe au Rajasthan qui sera un peu moins foncé, mais restera dans les tons cuivré profond à bordeaux. Je pense qu'à en lire ta description, ça sera une bonne alternative. Comme le henné est différent d'une personne à l'autre... Pas facile de te donner une réponse certaine à 100%.

        J'espère avoir pu t'aider. Et si tu as besoin de plus de précisions ou d'autres questions, n'hésite pas :) Je répond toujours.

        Des Bisous Jolie Maman ♥

    6
    Mathilde
    Vendredi 31 Mars à 18:27
    Merci beaucoup pour tes conseils ! Tu viens de m'éclairer beaucoup plus sur le choix d'henné à prendre. Je vais aller sur le Yémen, et suivant le résultat je verrai entre le rajasthan ou le jamila (même s'il est semblable au Yemen).
    J'imagine bien que le conseil la dessus est un peu compliqué, que ça reste qqch de flou. Mais en même temps je ne cherche pas forcément qqch au rendu parfait, bien au contraire. J'ai même toujours été déçu des colorations chimiques car je n'obtenais jamais LA couleur que je voulais pcq ce n'était pas assez naturel.
    Là je suis convaincue, et je vais tester le Yémen. Encore un grand merci pour tes lumières.

    Au cas où j'aurai d'autres questions, je n'hesiterai pas un seul instant à te poser d'autres questions
      • Vendredi 31 Mars à 21:01

        Coucou Mathilde,

        Je t'en prie, c'est moi qui te remercie de me lire :) 

        Tu me rassures, lol. J'avais peur de t'avoir embrouillée l'esprit avec tous les hennés.

        Je pense que tu fais le bon choix. Et si tu pars dans cet état d'esprit, je pense sincèrement que le henné est fait pour toi ! Jamais tu n'obtiendras les même nuances en intérieur qu'en extérieur, ce qui fait que tu as l'impression que ta chevelure change et se pare d'une multitude de reflets. C'est ce que je préfère chez lui ;)

        Et comme il ne décolore pas ta couleur naturelle, elle sera toujours présente en "transparence" si tu veux. Ce qui donne son rendu si naturel. 

        Oui, oui, n'hésite pas à m'envoyer tes questions, je suis toujours contente de recevoir des nouvelles des unes et des autres. 

        Très bonne soirée Jolie Maman, et prend bien soin de toi et de ton mini-toi, ou ta mini-toi ? (Ou tes ? soyons fous) Des Bisous ♥

         

    7
    Mathilde
    Vendredi 7 Avril à 19:59
    Hello Esmerine !
    Un petit commentaire pour te faire part de mon expérience avec le henné du Yémen. Je l'ai fait hier, temps de pause 3h (pour le premier je me suis dit que c'est déjà pas mal). Je suis ravie du rendu ! Je ne pensais pas que ça aurait "éclairci" ma base. J'ai de jolis reflets cuivrés, et un peu plus roux sur mes pointes décolorées, comme la bloggeuse Maureen. Je ferai une seconde application d'ici 15jours 3 semaines je pense, pour foncer légèrement les reflets qui sont par endroit peut être trop clairs et trop roux, je vais voir avec l'oxydation aussi. Le henné n'a pas détendu mes boucles (il en faut pour les raidir, même quand je veux me lisser les cheveux ça ne dure que deux heures), par contre c'a beaucoup asséché mes cheveux déjà très secs de base.

    Voilà ma petite expérience, je suis vraiment ravie d'avoir osé franchir le pas. Merci encore pour tes conseils qui m'ont aidé à sauter le pas.

    Pleins de bisous ^^
      • Vendredi 7 Avril à 20:28

        Coucou Mathilde,

        Merci beaucoup pour ton retour ! C'est super !!! 

        En général, 3h c'est un temps déjà bien sympa pour voir un bel effet. Hé hé oui les reflets sont lumineux et comme le henné lisse la fibre, c'est comme si on avait du soleil dans les cheveux (oui, j'ai une propension à l'exagération ^^). J'imagine que ça doit être vraiment chouette comme teinte compte tenu de ta description *-* Après, effectivement, l'oxidation dans 48-72h, ça va foncer un peu mais tu as déjà la majeure partie de la colo qui est là. Le henné, ce qu'il y a de bien, c'est que tu peux en faire quand tu veux. Ça me semble bien 15 jours à 3 semaines, bien que les premiers hennés se délavent parfois plus rapidement.

        Si tu as des cheveux secs, c'est vrai que ça assèche beaucoup. Pour contrer un peu, ajoute un yaourt nature dans ton henné, ça aide bien. Et bain d'huile (coco par exemple) à ton premier shampoing, ça les aidera peut-être :) Le beurre de karité est assez sympa sur les boucles aussi.

        En tous les cas, je te remercie pour ton retour et ta gentillesse ! Je suis vraiment contente de te lire !!! 

        Des Super Bisous pour une Super Maman ♥ (La date approche non ?)

      • Mathilde
        Vendredi 7 Avril à 21:25
        J'avais mis de la glycérine végétale dans la préparation après avoir consulté plusieurs recettes de préparation de henné, à croire que ce n'était pas suffisant pour mes cheveux. La prochaine fois je vais essayer le yaourt
      • Samedi 8 Avril à 18:51

        Oui, la glycérine est bien, j'en met aussi, mais je pense qu'elle peut aussi être insuffisante pour des cheveux très secs. En mettant un yaourt, je trouve que non seulement, c'est plus facile à appliquer, et en plus, je trouve mes cheveux plus souples. 

        Il faut réussir à trouver le combo gagnant... Pas toujours simple, puisqu'on parle de sur-mesure avec le henné... Mais bon, avec un peu d'observation et de patience, on y arrive toujours ;) 

        Des Bisous Miss ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :