• Instant choisi : 2018, année du renouveau ?

    instant choisi 2018

    Je n’avais pas la tête à vous écrire un article beauté.

    Non, vraiment pas. Pourtant, j’en aurai des choses à vous dire…

    Cette fois, j’avais plus que l’envie, le besoin de vous partager ces quelques mots.

     

     

    Que le temps est maussade… Dit-elle d’un air désabusé. Que vais-je écrire ?
    C’était il y a cinq jours.
    Le soir en se couchant, elle ne pensait qu’à cela (ou presque). Les idées se bousculaient les unes après les autres. Là n’était pas l’obstacle.

    Une main fixée sur le clavier, l’autre agrippée à la tasse, songeuse, elle regarde silencieusement la course des nuages.
    Il y a bien un thème qui lui revient. C’est récurrent. Elle hésite encore, elle tâtonne. Et puis…
    Allez ! Tu verras bien ce qu’il se passera.
    Décision prise. Une lueur perce le ciel floconneux. Que peut-il bien présager ?

    Non. Je n’arrivai pas à vous écrire un article beauté. Est-ce lié au gris du ciel ? Personne ne le sait.
    Cette semaine, je voulais juste vous écrire ces quelques mots (ah, ah, comme si ça n’allait prendre qu’une minute… Vous me connaissez si bien ?).
    Je ne sais pour quelles raisons. Je ne sais à qui il s’adresse. Juste que parfois, les choses doivent être posées. Ici ou là ? Qu’importe ! Ce texte trouvera son chemin à qui saura l’appréhender.
    A partir de maintenant, je me place donc en pilote automatique.

     

     

    2017 : année pleine d’émotions.

    D’épreuves aussi, pour moi, pour vous, pour beaucoup. Ce n’est jamais agréable de devoir toujours pensé qu’il faut se battre, résister. Se dire que demain est un autre jour et que tout ira mieux.
    Indéniablement, et même pour les personnes les plus positives, il existe des périodes où on aimerait claquer la porte et se barrer à l’autre bout de la planète ! Suspendre la course du temps et s’envoler.
    Est-ce que ça changerait quelque chose ? Pt’être bin que oui, pt’être bin que non.

     

     

    2018 : le moral dans les chaussettes (la faute à la météo ?)

    On espère que cette nouvelle année changera la donne. C’est un peu ça tous les ans d’ailleurs, non ?
    On s’offre l’occasion de se créer ou de se recréer (ça fonctionne aussi, il n’y a pas de règles) des projets, de bonnes intentions venant nourrir nos objectifs.
    Parfois, certains de nos buts s’évanouissent tandis que d’autres s’élèvent.
    Janvier, c’est la période propice pour se dépouiller du passé et entreprendre un nouveau départ, vous ne trouvez pas ?
    De quoi ? Excusez-moi, je n’ai pas bien compris. Ah… Ce que j’en pense ? Euh, et bien, je pense que j’appartiens aussi à cette caste qui voit se profiler de nouveaux challenges en début d’année. Enfin, moins maintenant. J’essaie surtout de comprendre mon mode de fonctionnement et de m’y tenir. J’entame généralement mon questionnement en octobre. J’aboutis en février (bah ouais, je suis d’accord. Je suis assez longue à la détente !).

     

    Instant choisi : 2018, année du renouveau ?

     

    Oui mais cette année, il y a comme une vague de nouvelles énergies dans l’air. Vous la ressentez peut-être vous aussi ?
    C’est ce que je lis, ici et là. Et vous savez quoi ? Je crois que cette fois, ils n’ont pas tout à fait tort !
    Malgré le ciel gris (je sais, parler de la météo, c’est bateau ! pourtant le manque de luminosité, ça n’aide pas hein ^^), je constate que l’hiver est un peu moins compliqué à passer. Ce ne sont que mes observations. Je suis si heureuse pour celles et ceux qui démarrent l’année du bon pied ! Des projets qui leurs tenaient à cœur. Des nouvelles qui réconfortent aussi.
    Comme par exemple de savoir qu’à l’autre bout du monde, ils sont enfin trois, et en bonne santé. Que l’un s’est remis au dessin (et frôlerait l’excellence), tandis qu’un autre décide d’offrir un second souffle à sa vie, comme une bouffée d’oxygène qu’il attendait.

    Et puis, il y a ceux qui redoutent cette énergie.
    Enfin, disons qu’ils aimeraient bien eux aussi, vibrés à l’unisson ! Ce n’est pas faute d’avoir essayé !
    Les coups du sort, les mauvaises rencontres, les doutes... Rien ne semble s’accorder. Il faut dire que c’est dur ! Que la meilleure motivation, j’aurai presque envie d’écrire la plus pure des bonnes intentions, ne peut résister lorsque les événements s’enchaînent. Je le comprends.
    Pour autant, doit-on renoncer ? Je ne le sais pas.

     

     

    2017 : La grande donneuse de leçons.

    Pour être totalement honnête, je n’aime pas les leçons. Enfin, pas celles-là. Je n’aime pas me tromper. Je n’aime pas douter. Et j’aime encore moins m’avouer vaincue !
    Force est de constater qu’il y a des instants où nous sommes dans l’obligation de le faire. De regarder la réalité en face. Elle peut être bien laide cette réalité…
    Subitement, on prend conscience du voile posé jadis sur nos yeux. Le plus souvent, avec notre concours. On découvre une facette de l’autre que nous avions jusqu’alors ignoré. Que le job tant attendu n’est en fait qu’une accumulation de tâches insipides. Que ce que nous croyons juste pour nous, s’est envolé et a laissé place à une routine devenue depuis insupportable. Comment ne pas céder au burn out ? Ou pire, à une sombre dépression ?
    Et oui, il y a des périodes plus sombres que d’autres. Ces temps désolés sont nécessaires. Si les ténèbres n’existaient pas, comment pourrions-nous entrevoir la lumière sur le chemin ?
    2017 m’a épuisée. Serait-ce pour la bonne cause ?

    L’année dernière, j’ai compris qu’il ne fallait pas toujours se battre. J’ai compris qu’il fallait laisser aller, lâcher prise.
    Mais j’ai surtout appris qu’au lieu d’aborder nos épreuves sous un autre angle, il était plus utile de se recentrer. De chercher en nous, les clés de notre bien-être à venir.
    Il y a un exercice pertinent issu du livre « Les 7 Habitudes De Ceux Qui Réalisent Tout Ce Qu'ils Entreprennent » de Stephen Covey dont je vous parlais dans mon article Défi pensée positive. J’en parlais même plus longuement à quelques-unes d’entre-vous. Cet exercice nous invite à écrire notre éloge funèbre (ah, ça vous semble macabre à vous aussi ?)
    Pourtant, cet exercice est si juste et précis. A nous de nous révéler ce que nous voulons que les autres retiennent de notre passage ici-bas. Notre esprit devient plus clair. En étant totalement honnête et en phase avec soi-même, une fois l’exercice terminé, vous connaîtrez les valeurs qui vous sont essentielles. La tournure que vous souhaitez donner à votre vie, si ce n’est pas le chemin que vous avez emprunté. Ça se résumerait à : connaissez-vous vous-même. Je crois que c’est fondamental. Bref, si je vous annote ceci, ce n’est pas pour vous vendre un truc, mais il est un des livres qui m’a le plus marqué en développement personnel et je crois qu’il pourrait être utile à d’autres.

     


    2018 : année du renouveau ?

    Malgré le vent et la pluie qui frappe à la fenêtre, le feu dans l’âtre réchauffe mes soirées d’hiver. Comme la danse des flammes sait se faire hypnotisante…
    Je reviens à la source, quérir ton énergie. J’espère que tu seras cette année lumineuse, éclairante… L’année du renouveau pour tous !

    Et pour résumer ma pensée en quelques lignes. Voici ce que je vous souhaite : 

    • Soyez à l’écoute de vous-même. Gagner en authenticité vous mènera à la réussite. La vôtre, l’unique. Les occasions positives ne pourront que se succéder dans vos vies.
    • N’attendez pas l’approbation des autres. Surtout pas ! Vous seul savez ce qui est juste pour vous.
    • Ne reproduisez plus les mêmes schémas répétitifs. Les situations désastreuses devraient s’arrêter.
    • Soyez indulgent envers vous-même. Rien ne sert de se flageller…
    • Aimez-vous et laissez parler votre cœur. Je vous promets une libération !
    • Soyez bienveillant. Vous rayonnerez d’autant plus si vous partagez votre bonheur.
    • Ne perdez jamais de vue vos objectifs. Nous vivons dans un monde où tout doit aller vite, très vite, trop vite. Nous oublions souvent qu’il faut de la patience pour mener à bien un projet.
    • Et si vous rencontrez des épreuves, dites-vous bien qu’elles sont venues à vous pour une bonne raison. Elles peuvent être là pour vous montrer que vous vous êtes égaré ou tout simplement pour vous apprendre une leçon qui vous servira dans le futur.


    Ça commence maintenant ! Placez-vous devant un miroir, souriez-vous et dîtes-vous « je t’aime » à voix haute en le pensant bien sûr. Non, il est loin d’être anodin cet exercice…
    Si vous vous attendiez à un article beauté, je suis navrée.
    Ce texte n’a pas été retouché. Il est brut et j’ai souhaité qu’il le reste. En espérant qu’il traduise au mieux ma pensée et qu’une infime particule de celle-ci se crée un chemin jusqu’à vous…

     

     

    Que cette année vous soit heureuse et bienveillante ♥

    Qu'elle célèbre vos espoirs. Puissiez-vous trouver l'étincelle au fond de vous. 

    Parce qu’il est encore temps de vous souhaiter mes vœux en bon et due forme…

     

     


    Me suivre sur les réseaux sociaux 

    facebook   pinterest   instagram   hellocoton   twitter   google+   

     

    « Défi Yoga : le bilanRoutine nuit Rosa Angelica de Sanoflore pour peaux normales à sèches (et sensibles) »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 25 Janvier à 19:43

    Bonsoir ma chère Stéphanie, je suis contente d'être passée sur ce blog où je viens rarement car les articles/beauté, que tu fais pourtant si bien, ne sont pas ma tasse de thé, tu le sais. Mais tu as eu le courage cette fois d'y déverser ton ressenti, et je m'y retrouve totalement. Ca fait du bien de vider son coeur sur le papier.

    Cette année qui débute ne m'a rien apporté de positif, bien au contraire; je suis submergée de mauvaises nouvelles, de difficultés de toutes sortes et environnée de gens malades plus ou moins gravement etc. Mais comme tu le dis, à force d'être plongée dans les ténèbres on appréciera d'autant mieux le retour de la lumière. Il faut toujours garder espoir.

    Je te remercie pour cet article, je t'embrasse et à bientôt.

      • Vendredi 26 Janvier à 15:11

        Coucou Annie,

        Oui oui, tu m'en avais déjà parlé. Hé hé non, c'est vrai, c'est une thématique particulière. 

        Je partage ton avis. Parfois, et cela même si je n'ose pas trop en dévoiler, ça fait beaucoup de bien et ça remet d'un certaine manière, les idées en place.

        Ah oui, je comprends. Il y a pas mal de personnes malades et handicapées que je côtoies aussi. On ne pense pas souvent aux accompagnants, mais c'est "compliqué" à gérer moralement. J'espère que les événements tourneront en ta faveur et que les tiens et ceux que tu aimes, guériront et se sentiront mieux très vite. Garder espoir, oui, c'est exactement ça !

        Des Bisous s'envolent vers toi ♥ Merci de ton passage ici, ça me touche !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 25 Janvier à 19:45

    Pardon, j'ai oublié, évidemment je te présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année et tout le bonheur que tu mérites, bises.

      • Vendredi 26 Janvier à 15:12

        Hé hé, pas de soucis ;) Je crois que tu me les avais formulés sur ton blog si je ne me trompe pas. 

        Je sais que tu es bienveillante ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :