• Un monde technologique

    image

    Un monde technologique

    A nouveau pour ce défi, nous nous éloignons de l’univers beauté.

    Le thème de ce lundi me tient particulièrement à cœur. Vous comprendrez pourquoi…

    Cette fois, Anne-Claire du blog my beauty quebec nous convie à parler geekeries et nouvelles technologies.

     

     


    S’il y a un sujet qui m’interpelle, c'est bien celui-ci. Comme tout le monde me direz-vous. Sauf que dans mon cas, un peu plus. J’ai longtemps adulé les nouvelles technologies !
    Au collège, j’enregistrais mon travail sous disquette grâce à ce superbe ordinateur monobloc un peu trop encombrant, un peu trop lent. Je n’avais pas encore d’ordinateur personnel. J’adorais (mais vraiment) faire défiler les touches sous mes doigts. Je découvrais Paint et ses nombreuses possibilités (à l’époque c’était magique).
    A la maison, je ne pouvais vivre sans mon radio K7 et mon amour fulgurant pour Bon Jovi. Tandis que je rêvais à un lecteur cd, c’est une chaîne hifi qui fit son entrée pour un de mes anniversaires. Mon père signait littéralement l’arrêt de mort de ma grand-mère… Elle qui aimait tant la chanson française, elle ne passerait plus une journée sans écouter du métal ! Elle apprit à aimer Rammstein (une musique entrainante et dansante d’après elle…), Oomph, Rob Zombie, Nightwish, Theater of Tragedy et beaucoup d’Indochine (plus rock que métal, j’en conviens). Il faut dire que ses fils l’avaient habituée à Kiss, Scorpions, Motörhead ou Black Sabbath, que j’écoutais tout autant.

     

    Un jour, une histoire…

    L’avènement d’internet me conduit plus régulièrement à la bibliothèque municipale où un poste était mis à la disposition des abonnés sur rendez-vous. Entre deux recherches au rayon littérature, je fouinais sur la toile pour suivre l’actualité de mes groupes favoris.
    Plus tard, c’est à la cyber-commune de ma ville que j’élus domicile. Là-bas, je surfais toujours à la recherche d’articles musicaux mais passais une partie de mon temps sur le chat. C’est ici que vous comprendrez mon attachement à la technologie. Voici maintenant treize ans (bouh le chiffre qui fiche la trouille !) que Monsieur et moi-même nous sommes rencontrés grâce à ce chat…
    Lui, « Lange_triste » et moi, « Naine_de_jardin_dans_le_potager » (ouais, fallait le trouver) ne nous quitterons plus !
    Bien sûr, au-delà d’internet, pour nous découvrir, nous avions recourt à des téléphones portables. Lui, avec un Samsung dernier cri, moi, avec un vieux Nokia plutôt résistant. Tous deux étions accros aux téléphones…

     

    Actualisation des données

    S’il y avait la médaille du plus grand utilisateur de technologie, je crois que Monsieur en serait le détenteur. Moi, je n’aurai même pas participé au concours.
    Téléphone à la main, devant son ordinateur, casque sur les oreilles, télévision diffusant un documentaire ou une série, voici Monsieur évoluant dans un monde parallèle. Lui, par exemple, préférera allumer son ordinateur plutôt que de prendre son petit-déjeuner.
    Parfois, vous pourrez me voir devant l’ordinateur, écrivant un article, enceinte diffusant toujours du métal et le téléphone à proximité. La télévision quant à elle, restera éteinte. L’arrivée de Netflix modifiera légèrement mes habitudes, soit.

     

    La nuance se créera dans la fréquence

    Avantage à Monsieur, qui reste bien plus connecté que moi.
    A vrai dire, j’ai longtemps été comme lui. Surtout accro à l’ordinateur… Pas sur les réseaux sociaux, quoiqu’au début de Facebook, j’y passai du temps. Non, moi mon truc, c’était les Mmorpg. Je cumulai jusqu’à trois jours sans dormir sur une plateforme de jeu. C’était un défi, hein, je ne le faisais pas systématiquement.
    Maintenant, si je vais sur internet, c’est essentiellement pour le blog, pour lire mes blogs favoris, passer quelques commandes et me renseigner sur divers sujets.
    Néanmoins, mon temps de connexion s’est considérablement réduit ces derniers mois. Principalement grâce à un téléphone portable ne tenant pas la charge. Lorsque regarder vingt minutes de vidéos vous oblige à recharger votre appareil, je peux vous assurer que ça vous force à gérer votre consommation…
    De ce fait, je ne pouvais plus être H24 connectée, ce qui me fît un bien fou !
    Comme je suis une personne qui dévore facilement les informations. Je peux, par exemple, passer des heures (si ce n’est des jours) à étudier un sujet intéressant à mes yeux, pour le maîtriser en un temps record. Je me frustre facilement si je ne trouve pas les dites informations…
    Je suis aussi à tendance solitaire, vous comprendrez bien que le défaut cité ci-dessus ajouté à ce trait de caractère, puisse me transformer en oiseau de nuit, oubliant un rythme de vie bien établi.

     

    L’effet pervers…

    Si j’apprécie la technologie, surtout pour ses ressources. Je constate avec le temps que celle-ci, à se vouloir trop présente, est devenue à mes yeux, une source potentielle d’ennui et de conflit (enfin presque).
    D’abord, les réseaux sociaux m’intéressent beaucoup moins. Il y a quelques années, j’appréciais y découvrir des partages stimulants, bienveillants, instructifs. Aujourd’hui, je les perçois comme une course à la redondance, moins authentiques et plus superficiels. Parfois, de jolies surprises, heureusement !
    Ensuite, et c’est surtout ce point qui m’effraie. C’est parce qu’en comparaison de Monsieur, j’ai appris à lâcher tous les appareils qui se veulent « connectés » et qui au final, vous éloigne du sens de la vie, de l'échange, de l'humain (excepté en cas de parents ou amis vivant loin de chez vous, cela va s'en dire).
    Concrètement, voici Monsieur posté à table, téléphone à la main, tandis qu’il cherche une nouvelle musique à partager sur un groupe Facebook. Il entend une annonce à la télévision, relève la tête machinalement. En profite pour attraper quelques pistaches et replonge sur son activité favorite. Il n’a pas entendu la question que son père vient de lui poser.
    A l’autre bout de la pièce, tout aussi passionnée, sa sœur suit ses publications sur l’ordinateur. Tandis que les enfants jouent sur leurs Nintendo.
    Tasse de café à la main, je ne peux m’empêcher de reprendre Monsieur.

     

    Le téléphone pleure

    C’est ce genre de scène que je ne comprends pas ! Force est de constater que l’innovation promis par les nouvelles technologies, de nous rapprocher, au final, se trouve transformer en machines à éloignement. Et comme la machine à rattraper le temps n’existe pas…
    Pour ma part, je trouve qu’il s’agit là d’un manque de respect. Répondre à un appel ou un sms, ne me pose aucun problème. Mais lorsqu’on passe la majeure partie de son temps, le nez plongé sur son téléphone, ou ordinateur. Je suis dépassée !
    Le temps s’écoule vite. A chaque instant, nous pouvons être appelé vers un autre monde (ou à nous éteindre, à votre convenance). Je pense qu’il est plus important de profiter de ses proches. Une vidéo sera toujours regardable plus tard. Vos proches eux, vous manqueront le jour venu.
    C’est ça que je reproche à Monsieur ! S’il lit ces lignes, j’imagine qu’il se dira que j’exagère. Pourtant, combien de fois avons et aurons-nous cette même discussion…
    Je crois qu’il faut savoir de temps en temps, posé son téléphone et prendre le temps de vivre.
    Voilà pourquoi je suis si sensible à ce sujet. Je crois que les technologies à forte dose, peuvent devenir destructrices. Je reste donc partagée sur le sujet. Quoique le nuage sombre se profilant à l’horizon me pousse à devenir pessimiste…

     

    Deux poids, deux mesures

    Je comprends que les nouvelles technologies puissent être un atout. Je suis bien contente lorsque mon téléphone me rappelle un rendez-vous important. Qu’il me permette de suivre ma motivation sur mon application coup de cœur MyFitnessPal. De m’initier au yoga ou à la relaxation. De répondre à un message rapidement. De profiter de ma musique librement grâce à Spotify. De reprendre la lecture d’un livre lorsque j’attends. Ou encore de noter ou enregistrer mes idées en un temps record. Mais vous ne me verrez jamais dégainer mon téléphone pour prendre une photo sans avoir profiter de l’instant avant. Tout comme vous ne me verrez jamais jouer à un jeu si je peux discuter avec la personne me faisant face. Mon téléphone est une aide, un coup de pouce. Rien de plus.
    Il en est de même pour mon ordinateur. J’utilise Word pour écrire ses quelques lignes. Je file sur Gimp pour créer quelques visuels. J’utilise moins Snapseed au profit de Picmonkey’s pour améliorer mes photos. Et me rend sous Eklablog pour mettre mes articles en ligne. Je file sur ma banque, vérifier que tout va bien. Je passerai quelques commandes si besoin. Et j’éteindrai l’ordinateur aussitôt pour profiter de mes boules de poils.
    Je n’allume la télévision que quelques minutes par jour pour me tenir au courant de l’actualité, et encore… Si j’ai repéré une série ou documentaire sur Netflix, je le regarderai en soirée avec Monsieur.
    Je n’utilise plus de consoles de jeux depuis un moment. J’essaie de me concentrer sur des activités plus créatives et moins passives. Je crois que mon âme apprécie ce changement ;)

     

     

    Et vous, quel rapport entretenez-vous avec la technologie ?

    ♥ Excellent lundi ♥

     

     

    « Nail art irisé : le marble testé avec l'Uber MatDans le monde merveilleux de Yankee Candle, je demande les tartelettes ! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Août 2016 à 09:57

    Bonjour Stéphanie, oh comme je suis d'accord avec toi! Quand je vois tous ces gens l'un à côté de l'autre le nez plongé chacun dans son téléphone, sans aucune communication entre eux, je suis attristée. Hier encore j'ai vu un jeune couple marcher soi-disant l'un près de l'autre, mais si éloignés l'un de l'autre parce que les yeux fixés chacun sur son écran, ça me sidère! Comme tu le dis ce sont des machines à éloignement, je n'arrive pas à comprendre cette addiction qui sépare de la vraie vie, des gens qui vous entourent, qui vous empêche de voir les paysages autour de vous.

    J'ai un téléphone portable qui est toujours dans mon sac, éteint, juste disponible en cas d'urgence. Si quelqu'un veut me téléphoner il a mon numéro de fixe. Mon ordinateur portable m'est bien utile car étant seule il est mon seul lien avec l'extérieur et ma distraction, j'aime y avoir des échanges avec des personnes que j'apprécie même si je ne les rencontrerai sans doute jamais, mais je ne suis pas inscrite sur Facebook; j'ai été un certain temps sur Google + que j'aimais bien, mais j'en suis partie parce que ça devenait une addiction, j'y passais trop de temps.
    Je préfère rester dehors sur ma terrasse avec un bon livre s'il fait beau, ou alors dessiner ou peindre ou bricoler etc. m'occuper de mes voisines, de mon chat, de mon jardinet... il y a tant d'autres choses à faire!

    Oui il faut savoir raison garder, toutes ces nouvelles technologies sont destructrices pour les contacts humains.
    Je te souhaite une belle semaine Stéphanie, bises.

    2
    Lundi 1er Août 2016 à 10:29

    Et évidemment aller se promener, j'ai oublié parce que ce n'est pas quelque chose que je fais toute seule! Mais c'est très important de voir le monde en vrai et non pas juste sur un écran. Bises.

      • Mardi 2 Août 2016 à 21:55

        Coucou Annie,

        Je partage complètement ton opinion. Je crois qu'il y a un équilibre à trouver. 

        Je suis heureuse de connaître des personnes formidables à travers un écran et peut-être qu'un jour... Qui sait ? 

        Cela dit, c'est vrai que je ne comprends pas le fait d'être absorbé par un téléphone constamment ou presque ! Monsieur est ainsi. Parfois, il se calme mais ça a tendance parfois à ressembler à une addiction. 

        Lorsque j'ai emménagé ici et que nous n'avions ni téléphone, ni télévision, il était complètement perdu ! Moi, je jubilais, je dois bien l'avouer... Parfois, ça fait du bien de revenir à une vie plus calme. En tous les cas, c'est ce que je ressens. 

        Il faut absolument profiter de notre quotidien à fond et des gens qu'on aime ! C'est primordial, je crois.

        Merci de ton témoignage.

        Je te souhaite une belle semaine aussi :) Des Bisous ♥

    3
    Lundi 1er Août 2016 à 13:35
    Serena

    Coucou ma belle, ce n'est pas facile de trouver le bon dosage avec les nouvelles technologies mais je crois que c'est essentiel :) Je t'envoie de gros bisous !

      • Mardi 2 Août 2016 à 21:58

        Coucou Serena,

        Non clairement... L'équilibre est fragile et difficile à maintenir. Je pense que c'est la clé :)

        Des Bisous à toi aussi Miss ♥

    4
    Mercredi 3 Août 2016 à 09:25
    MischievousFairy

    Mais j'adore ta grand-mère !!!! :D

    J'avoue qu'il me faut lever le pied aussi, les vacances se sont avérées très déconnectées d'elles-mêmes et ça m'a fait beaucoup de bien.

    Ce n'est pas tant la multiplication des supports qui me maintient connectée personnellement, mais celle des contenus ! Certains sites sont vraiment trop bien faits pour te maintenir chez eux, comme YouTube (le nombre de séances de gym où je me base sur une vidéo YT qui se sont finies à regarder un épisode de "C'est mon choix" -la honte- ... ahem). J'en veux à Facebook de me masquer autant d'actualités, surtout avec mon profil page, je râte 95% des actualités des pages que j'adore.. Mais au moins le tour généralement quotidien est plus vite fait.

    J'espère que vous arriverez à un meilleur équilibre avec Monsieur, passer à côté de certains instants et des gens qu'on aime c'est tellement triste.

    Des bisous !

      • Mercredi 3 Août 2016 à 18:24

        Yeah, elle est top la mamie :D

        C'est vrai que ça fait du bien de se mettre au vert. Je vais moi-même prendre un peu de recul ce mois-ci, histoire de recharger les batteries et de finir les projets débutés depuis un moment.

        Je suis aussi d'accord avec toi. Je sacrifie parfois mon temps à des vidéos plus divertissantes qu'informatives ou utiles, hein ^^ Je crois qu'on passe toutes et tous par là, à un moment ;) C'est vrai que Facebook et leur politique, je râle aussi beaucoup après ça. J'ai bien tenté de favoriser mes pages préférées, pourtant j'ai l'impression que ça ne fonctionne pas super bien. Je me retrouve toujours à voir des articles sans intérêt au détriment des autres... :( 

        J'ai bien tenté d'entrer dans sa bulle, mais nous n'avons pas les même centres d'intérêts, enfin pas tout à fait. Puis, ça ne m'a pas spécialement inspirée. On essaie de faire au mieux. Je suis plus résignée aussi, dirons-nous. Heureusement, à côté de ça, il a de précieuses qualités ;)

        Des Bisous Miss ♥

    5
    Mercredi 3 Août 2016 à 10:33

    J'espère que ton monsieur lira cet article et qu'il comprendra! Bises et bon courage Stéphanie.

      • Mercredi 3 Août 2016 à 18:25

        J'espère aussi... Merci Annie ♥ Des Bisous ♥

    6
    Vendredi 19 Août 2016 à 23:33

    Coucou! J'ai lu ton article avec attention, et je partage ton point de vue global. Les nouvelles technologies nous éloignent souvent bien plus qu'elles nous rapprochent.

    Le problème c'est que les téléphones portables, et les smartphones encore plus, ont créé une espèce d'ultradisponibilité. Les gens pensent qu'ils peuvent envoyer des messages tous les jours, à toute heure, et s'attendent à avoir une réponse rapidement. Idem pour les mails. Et si on ne répond pas rapidement, on nous demande pourquoi, qu'avait-on de plus important à faire?

    Mais plein de choses... Nous promener, regarder un film, lire un livre, passer une soirée en amoureux, ou faire une sortie entre copines. Personnellement quand je consacre du temps à une personne (ou un groupe de personnes), je n'ai pas trop envie de répondre à d'autres, sauf s'il y a urgence bien sûr. J'aime consacrer du temps à ce que je fais sur le moment. J'ai en plus tendance à penser que la plupart des conversations que nous avons aujourd'hui via whatsapp ou par sms ne sont que rarement primordiales... Comme tout est gratuit aujourd'hui, on communique à outrance. Et ça m'arrive aussi, quand je suis en vacances par exemple, d'envoyer des messages qui ne servent pas à grand chose, mais qui sur le coup me font rire (comme des photos de mon chien rigolotes, grand classique...).

    Toutefois, pour me protéger de cela, je refuse catégoriquement d'installer mes mails sur mon téléphone. Des amis m'ont proposé plusieurs fois de m'installer l'appli (parce qu'en plus je suis nulle en nouvelles technologies...), mais c'est non. Y a aucun mail qui ne puisse attendre ma consultation journalière du soir.

    Et pour les sms, mes amis et ma famille savent maintenant que je profite des trajets en RER du matin ou du soir pour y répondre. Là j'ai le temps, et quand je rentre je peux enfin profiter de mon chéri et de mon petit chien.

     

    Je vois que tu as été une "precurseuse" des rencontres sur le net ;) C'est rigolo, parce qu'il y a treize ans ça ne devait pas du tout être aussi développé que maintenant. Et sûrement était-ce un peu plus sérieux.

    Je ne sais pas si ton homme est finalement tombé sur cet article, mais j'espère qu'il arrivera un peu à "décrocher". Comme tu le dis, on ne sait jamais de quoi demain sera fait, et toutes ces nouvelles technologies nous le font parfois oublier. Tout est une question de dosage, quitte à se limiter à un temps donné par jour. 

     

    Voilà, j'ai fait un peu long, mais c'est un sujet fort intéressant.

     

    Des bises bises.

      • Dimanche 21 Août 2016 à 16:03

        Coucou Elegna,

        Oui c'est vrai ce que tu écris. C'est la communication à outrance, et l'ultradisponibilité. J'ai beaucoup de mal avec tout ça aujourd'hui. 

        Tu me fais sourire car je ne suis plus au goût du jour non plus avec toutes les applis... Ah ah ! En revanche, et même si je suis en vacances, enfin vacances, c'est vite dit ça aussi... Lol. J'ai quand même téléchargé la boite de réception :D Je voulais m'interdire de toucher au pc et au final, c'est râté ! Quoique avec les travaux à la maison, je ne peux plus le toucher comme je le veux. Bref.

        Je vois que tu as su trouver un équilibre. Je dois encore travailler là-dessus ^^

         

        Je ne sais pas comment ça se passe aujourd'hui, mais à l'époque, c'était sympa en général. C'était surtout pour découvrir des personnes, en amitié et plus si affinité, mais ça restait plutôt cool. Et puis, parfois, ça m'a aussi agacé de discuter et de perdre du temps avec des gens qui ne recherchait qu'une aventure alors que je demandais du sérieux. M'enfin ça, j'ai l'impression que ça se passe toujours ainsi... Perso, lorsque je ne souhaitais pas du long terme, j'étais claire du départ. Beaucoup jouent avec les sentiments des gens et je déteste ça ! Je le constate parfois autour de moi malheureusement. J'ai aussi rencontré des gens super sympas avec qui je suis devenue amie.

        Pour l'homme, je lui ai dit d'y jeter un oeil. Ce qu'il n'a toujours pas fait. Je doute même qu'il le fasse... Enfin, on verra bien. Ses vacances ne sont pas finies ;)

        Merci ma belle pour ton partage, j'ai adoré te lire <3

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Mardi 4 Octobre 2016 à 19:43

    Jolie photo !

     

    xx

     

    www.caetera-moda.blogspot.com

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :