• Voilà, c'est fini !

    Voilà, c'est fini !

    Le lundi, c’est défi !

    Vous y êtes habituée, moi aussi.

    Sauf qu’aujourd’hui, tout est fini pour le blog.

     


    Le thème du défi de ce lundi est le bonheur. Un bien grand mot.
    Qu’est-ce que le bonheur ? Où le trouver ? Comment le préserver ? Est-il possible d’être vraiment heureux ? Qu’est-ce qui vous rend ou vous rendrait heureux (réellement) ?
    Je n’ai pas la réponse. J’aurai pu choisir de vous répondre à ma manière. Vous dire que le bonheur se trouve dans les petites choses. Comme un papillon virevoltant de fleurs en fleurs une journée d’été baignée de soleil. Je crois que cela appartient au plaisir que la vie nous offre. Est-ce le bonheur pour autant ?
    En voulant rédiger ce défi, je me suis interrogée sur ma propre vie. Sur le blog aussi.
    Ai-je trouvé le bonheur ? Non. Le trouverais-je un jour ? Je ne sais pas. Suis-je pessimiste ? Non.

    En débutant ce blog, je m’étais fait une promesse. Le jour où ce blog ne te procurera plus de plaisir, le jour où tu sentiras que ta place est ailleurs, tu tourneras la page.
    J’ai parfois fait des pauses. Jamais je n’avais réellement pensé à arrêter définitivement.
    Et puis… L’évidence à toqué à ma porte.
    Ce blog m’aura apporté tant de choses ! Je ne saurais toutes vous les citer. Des choses prévisibles, d’autres surprenantes.

    • Tenir un blog vous oblige à être polyvalente. De ce point de vue, j’en ai appris plus que je n’aurai pensé. J’ai fait face à des demandes diverses, comme les partenariats. Là encore, je ne les avais pas prévus.
    • Il faut aussi de la persévérance, un blog est un peu comme une course de fond.
    • Ne pas hésiter à se remettre en question. D’un point de vue personnel, il aura été l’investigateur et le témoin de mon introspection. Il m’aura soutenue et redonnée à sa façon la confiance qu’il me manquait. Ce sentiment d’être bien dans ses pompes qu’importe le jugement des autres.
    • Et le plus enrichissant à mes yeux : tisser des liens profonds. J’ai découvert qu’il pouvait exister une communauté solidaire (vraiment), loin des clans et des batailles d’égos. Sur ces derniers points, Les Secrets ont amené de formidables personnes perles. Honnêtement, je ne pensais pas cela possible. Le blog m’a démontré le contraire. Je lis parfois l’inverse, que le manque de bienveillance détruit à petit feu. Ce n’est pas le cas pour ce blog. Il a toujours su attiré des personnes infiniment attachantes et j’en suis reconnaissante ! Merci à toutes celles et ceux qui ont marqué ce blog ! Les blogueuses bien sûr, et les anonymes que j’ai appris à connaître, en commentaires parfois, en privé surtout. Je pense que vous vous souviendrez longtemps de mes « tartines ». En même temps, je reste toujours disponible pour celles et ceux qui le souhaiteront (mine de rien, on s’attache hein ^^).
      Et puis ce n’est pas comme si ma vie de blogueuse s’arrêtait. Lueur d’Ailleurs est une nouvelle aventure. Différente et plus libre.

     

     

    Certains se demanderont peut-être pourquoi arrêter si précipitamment.

    Et en réalité, il existe une combinaison de facteurs. Je vous parlais de course tout à l’heure. Je pense que le blog a atteint la ligne d’arrivée. Bien sûr, je pourrai continuer à vous faire des articles beautés. Les thèmes sont assez denses pour continuer indéfiniment. Sauf que je me sens comme un poisson rouge dans son bocal, je tourne en rond !
    Je pourrais évoquer le manque de temps, l’envie d’aborder d’autres thématiques… Non, je n’éprouve plus l’enthousiasme d’antan. Le blogging est une activité que j’ai choisie et que je ne compte pas subir.

     

    Si je devais faire un bilan de ces six années de blogging beauté sur mes habitudes ?

    Les points positifs

    • J’avais une peau à imperfections, ultrasensible et réactive. Aujourd’hui, quand je me lève, elle est belle et reposée (ouiiii, qui l’eut cru ?). Je n’ai plus d’imperfections. Malgré tout, elle reste sensible et réactive, mais je connais ses besoins et comment la soulager.
    • Je passais mon temps à chercher le produit miracle. Aujourd’hui, je le crée ! Je n’utilise principalement que des produits naturels et bruts (les huiles et hydrolats sont mes amis).
    • Je suis en quête de simplification de ma routine beauté et le layering m’y a aidé contrairement à ce que l’on pourrait croire de prime abord.
    • Question maquillage, je cherchais LA marque qui répondrait à tous mes critères. Je l’ai trouvée et vous le savez déjà. Je n’achète plus que chez Make Up Mineral. Sinon, je les crée. Mais soyons honnête, lorsque le temps vient à nous manquer, il nous faut bien un allié.
    • Côté nail art ? Erf, j’en fais moins. Il m’arrive même de ne pas me vernir les ongles. Mais j’apprécie la qualité à la quantité. Les marques artisanales comme Spell Polish ou encore Crows Toes me font rêver !
    • Les défis ? Bah oui, ces fameux défis dont je me délecte tous les lundis. Ce sont eux qui me donnent le plus envie d’écrire. Je conserverai peut-être cette habitude, sur les réseaux sociaux ou ailleurs, peut-être. L’avenir nous le dira !

     

    Les points négatifs

    Il y a des choses qui m’agacent ! Le monde ne peut pas être parfait et encore moins celui de la beauté.

    • L’aspect consumériste est clairement le point qui me fait bondir ! J’ai parfois la désagréable sensation d’être poussée à consommer. Parfois, c'est moi qui est l'impression de pousser à la consommation. Je pense par exemple à la cosmétique faite-maison. Toujours plus de produits dans les recettes, toujours plus de produits indispensables… Je me suis laissée tenter comme beaucoup. Tout ça pour ne pas constater d’effet miracle (forcément). Je lui reste tout de même fidèle parce que c’est elle qui fonctionne le mieux sur moi, mais avec plus de simplicité.
    • On pourrait en dire de même pour les fards et autres vernis d’ailleurs. Je ne compte plus les heures où j’ai bavé devant les articles des copines. A envier leurs collections (ouais, j’assume !). J’ai même parfois acheté des produits spontanément, tout en sachant qu’ils ne seraient peut-être pas aussi jolis sur moi que sur la dite copine (oui, parfois, je fais aussi n’importe quoi !).
    • Aujourd’hui, je me pose la question du raisonnable. Du genre : Vais-je vraiment porter cette couleur ? Cet ingrédient va-t-il changer considérablement le résultat de cette recette ? Entendons-nous bien, je me posais déjà ces questions, mais mon envie restait bien souvent la plus forte. Après, c’est une histoire d’autocontrôle, vous me direz. Et c’est valable dans tous les domaines.
    • Le bio aussi. Les labels surtout. Je pense que se contenter d’un label ne suffit plus. Les lois, les critères d’admission, tout ce petit monde a bien évolué. Parfois, je le regrette. Quand reviendrons-nous au bon sens ? Là encore, cela touche beaucoup de secteurs. Certains proposent des produits locaux et parfaitement respectueux mais ne possèdent pas forcément le label qui fera tourner les têtes. Posez-vous les bonnes questions. Lisez les étiquettes avant tout !
    • Le monde a évolué lui. Et ses comportements aussi ! Plusieurs personnes s’intéressent sincèrement au sujet et cherchent par elles-mêmes les informations avant de me contacter. Celles-là, je les aide bien volontiers. En revanche, ces dernières semaines, quelques autres se sont permises de me contacter via facebook, réfutant la plus élémentaire des politesses ! Les « Je veux ! » semblent visiblement être légions ! Clairement, il y a encore quelques mois, les demandes étaient plus sympathiques. Et la compréhension de mise ! Chacun a sa vie. Et lorsqu’on me pose une question, je prends toujours le temps de répondre au mieux et le plus justement possible (les tartines étant là pour en témoigner). Ça me demandait de me poser et de faire les recherches que les dites personnes auraient pu faire par elles-mêmes. Je ne rentrerais pas dans les détails, mais honnêtement certaines demandes pouvait exiger un travail de fond, et l’expression « prenez-vous en main » aurait certainement été une réponse adaptée. J'ai toujours répondu poliment. Je regrette que ça ne soit pas le cas de tout le monde. Bref !
    • En parlant de Facebook, l’influence des réseaux sociaux est considérable… Et en ce sens, je suis loin d’être une championne. J’ai vraisemblablement loupé le coche ! Probablement consciemment. Je regrette parfois la fermeture de certains blogs préférant poursuivre l’aventure sur les réseaux. En même temps, c’est un choix et je le respecte. Je me sens simplement plus à l’aise à discuter sur un blog. La prise de contact via un blog est totalement différente d’une prise de contact via le profil d’un quelconque réseau social. J’ai le temps de me poser, tasse de thé ou café en main, de lire entre les lignes, de découvrir un univers, une personnalité, une sensibilité. Ce petit plus que je ne retrouve pas forcément sur les réseaux où tout semble si spontanément préparé (vous voyez ce que je veux dire ?). J’aime l’imperfection. Elle me touche. Un blog me semble plus convivial, plus chaleureux. 
      Honnêtement, entre Facebook qui devient le terreau de toutes sortes de médisances ou même de haines. Et Instagram qui se professionnalise et perd de facto en spontanéité à mes yeux. Toujours avec l’apport de plus en plus important de publicités, je vous avoue que ces déviances sont d’excellents vaccins pour me prémunir des réseaux sociaux. Je ne vous parlerai pas de Tweeter qui ne me séduit pas plus que cela ou de Google+. Seul Pinterest semble entretenir ma curiosité. Mais il est vrai que je ne le considère pas comme un réseau social à proprement parler.

     

    Alors bien sûr, je préserve mes comptes et continue à vous suivre, mais j’y serai peut-être moins présente (j’entame une mini détox). Enfin, vous avez déjà du vous en rendre compte.

    Je nourris le besoin de revenir un peu plus à la vie réelle. J’ai laissé sur le bord de la route quelques autres passions, par manque de temps. Un blog est chronophage. Tous les bloggeurs vous le diront. Je souhaite donc me dégager du temps pour reprendre mes activités artistiques et d’écriture. Apprendre de nouvelles choses aussi. Ou disons y être plus assidue. 

    Voilà, j’arrive à la fin de ce dernier article.
    Je laisse le blog ouvert. Afin que vous puissiez y puiser quelques informations, le cas échéant. Tout comme les commentaires, je n'ai pas encore pris la décision de les désactiver pour l'instant. 
    Ma dernière newsletter s’apprête à partir. Le 30, je désabonnerai toutes les personnes qui ne l’auront pas déjà fait. L’accès abonné restera accessible par mot de passe : ABO-FREE-2017

    C'est la fin d’une histoire. Passionnante, et enthousiasmante ! Je m’en vais au bon moment. Sans regret.
    Je ne voulais surtout pas partir sur une déception. Je suis heureuse de vous avoir fait partager quelques bribes de mon quotidien, d’avoir découvert quelques moments du votre. A certaines, je vous dis à tout de suite. A d’autres, à bientôt. Et à toutes & tous, prenez soin de vous !

     


    ♥ Merci pour toutes ces années ♥

     

    « Pinceau [défi du lundi]
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Juin à 09:18

    Bonjour Stéphanie, nous arrivons toutes (et tous) à un moment où la lassitude se fait sentir, alors il faut écouter son instinct. Je suis un peu dans ce cas aussi, j'y réfléchis. Tu seras regrettée, mais j'espère te retrouver sur Lueur d'ailleurs.

     Alors bonne route ma belle et à bientôt si les dieux nous prêtent vie, grosses bises, kénavo a-wechall.

      • Lundi 11 Juin à 10:24

        Coucou Annie,

        Ce qui m'a le plus surprise, c'est que la décision s'est prise rapidement. D'habitude, je vis les changements au niveau émotionnel assez difficilement. Je passe du temps à peser le pour et le contre. Ici, c'est différent. Je suis réellement heureuse d'avoir tenu ce blog, d'y avoir appris énormément. Effectivement, lorsque l'instinct parle, le mental se tait.

        Ah bon, toi aussi ? Aïe ! Je crois que je n'imaginerai pas ne plus te retrouver sur ton blog... Mais, je peux comprendre. Pour le moment, je ne souhaite pas imaginer la fermeture de ton blog. J'ai encore trop de choses à apprendre de ta plume.

        Et oui, nous nous retrouverons sur Lueur d'Ailleurs. L'aventure ne s'arrête pas là ;)

        Des Bisous et à très vite sur ton blog ♥ Kénavo 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 11 Juin à 10:47
    Ax-L

    J'aimais bien tes tartines même si je ne les commentais pas à chaque fois ;-)

    Ta décision t’appartient, elle fait partie de ton évolution et c'est chouette quand ça se passe comme ça :-)

    Je te retrouverai sur Lueurs d'ailleurs, évidemment, et sur les réseaux sociaux tant que nous y serons toutes les deux ;-), en attendant une rencontre dans la vraie vie (oui oui, elle se fera un jour !)

      • Lundi 11 Juin à 14:12

        Coucou Axelle,

        Hi hi, oui, c'est pareil de mon côté, je lis beaucoup et ne commente pas toujours (aussi parce que je ne suis pas douée pour répondre via le téléphone).

        Finalement, oui, c'est bien mieux ainsi. 

        Oui, oui, d'ailleurs j'ai fini le livre d'Odile Chabrillac. Il faut que je poste mon avis là-dessus. Tu l'a lu peut-être ?

        Je préserve mes comptes, je tiens justement à rester en contact avec tout le monde ;) Ah oui, hâte de te rencontrer ! La Bretagne t'attend depuis un moment ;D Il y a même des crêpes sur la table et une bolée de cidre pour toi et la famille ♥

    3
    Lundi 11 Juin à 15:31

    Hello ma jolie,

    Oh tu nous manqueras sur la blogo alors j'espère continuer à te suivre sur Instagram par exemple !

    Plein de bisous <3

      • Lundi 11 Juin à 17:28

        Coucou Serena,

        Oui bien sûr, je reste sur instagram ;) ça me permettra de partager quelques nouvelles recettes éventuellement. Quelques petites choses à tester encore et toujours ^^ Sans compter le reste.

        Des Gros Bisous à toi aussi... Et merci de ton soutien ♥ 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :