• Défi gratitude : le bilan

    Défi gratitude : le bilan

    Le mois dernier, Élodie nous proposait un défi zéro conso.

    J’ai tellement apprécié reprendre un rythme de défi qu’à nouveau, je retentai l’expérience.

    Le thème pour ce mois de juillet était : la gratitude !

     

     

    Certaines d’entre vous connaissent déjà le principe de ce défi. A vrai dire, c’est grâce à Axelle du blog 10 doigts, 1 Phil et des aiguilles que j’ai connu le concept des petits bonheurs, il y a quelques années (le temps file à une vitesse…).
    Pour les autres qui ne connaissent pas encore, je vous explique, c’est tout simple ! Jugez par vous-même ;)

    Un défi gratitude se résume en quelques mots à apprendre à remercier la vie, chaque jour, pour les cadeaux qu’elle nous fait. Et même si nous passons par des phases un peu moins gaies.
    Il y a toujours dans une journée, un petit geste, un petit mot, un petit clin d’œil céleste qui nous apporte du baume au cœur et à l’âme.
    Nous, les GG (Gratitude’s Girls… Oh non, ne cherchez pas, ça m’est venue comme ça. Une analogie d’ancienne geekette probablement. Pardon Élodie, je déraille parfois), avions donc pour mission durant ce mois de juillet, de noter chaque jour, trois bonheurs ou gratitudes.
    Vous avez probablement entendu parler de cette étude montrant que le cerveau à 21 jours pour se programmer ou reprogrammer et enregistrer une pratique comme nouvelle habitude. Vous comprenez maintenant pourquoi les défis se déroulent sur un mois.

    En toute honnêteté, j’abordais ce défi tranquillement. Trop sans aucun doute.
    Après tout, qu’est-ce qu’il y a de difficile à noter ces trois bonheurs du jour ?
    Moi qui ai pour description sur instagram « Partage les petits riens du quotidien », ça devait être un jeu d’enfant, n’est-ce pas ?

    Sauf que… J’ai un esprit de contradictions qui me poussent dans mes retranchements.
    Voyez-vous, j’adore les carnets ! Autour de moi, à l’instant où je vous écris, je suis entourée de pas moins de cinq carnets. Je ne vous compte pas ceux logés dans mon sac, ceux qui se planquent dans les placards, ceux qui trônent à divers endroits de la maison. Je n’ai même pas ouvert le tiroir de mon bureau… Et je possède même un carnet à bordel, un peu comme le principe du fameux tiroir à bordel de la maison (Vous saurez tout ou presque sur cette addiction… C’est grave docteur ?). J’ai constamment besoin d’écrire !
    En revanche, et c’est là que ça devient plus étrange, je suis incapable de me forcer à prendre des notes. Je n’ai rien contre une contrainte, surtout lorsqu’elle est orientée pour notre bien-être. Mais impossible de tenir un rythme quotidien.

     

    start

     

    La première semaine

    Au début, c’était simple. J’avais tout organisé, tout planifié…. Sur mon carnet. Élodie nous avait pourtant fourni un support très agréable. Je préférai mon bon vieux carnet, pensant que ça serait plus facile. Ah ah, la première semaine oui.
    Bon élève, crayon bien en main, lunettes vissées sur le pif, je m’apprête à noter mon premier bonheur du jour.
    Et là, la cata’ ! Rien ne me vient ! Page blanche, trou noir, je suis mal !
    Je m’oblige à trouver quelques trucs. Le second jour, même constat.
    Je m’interroge. Où est donc passé cette âme d’enfant s’émerveillant à la moindre lueur perçant les nuages ? Au passage d’une libellule ? A la rencontre furtive et surprenante d’un vieil ami perdu de vue et qu’on retrouve au coin d’une rue ? Aux blagues parfois espiègles que tendent certains mômes à leurs camarades et qui finissent toujours par un grand éclat de rire ?
    J’ai un côté sombre qui transparaît parfois et dont je ne parle pas. Il m’est nécessaire, car il nourrit la majeure partie de ma créativité. Il n’est plus destructeur, mais bien créateur. Il me semblait l’avoir apprivoisé. Serais-je donc si négative ?
    A la fin de cette semaine, il y aura eu l’accueil d’un petit bout de chou (en même temps, ça vaut plusieurs moments de gratitude ça, vous ne pensez pas ? Encore félicitations aux parents et grands-parents s’ils passent par ici), des échanges d’idées autour d’un (ou plusieurs) cafés/tisanes/chocolats, et pour mon bonheur perso, retomber en amour pour la mythologie greco-romaine.
    A côté de ça, on a frôlé quelques catastrophes et j’ai su relativiser la situation avec rapidité. Un miracle pour l’angoissée perpétuelle que je suis…

     

    Défi gratitude : le bilan

     

    La deuxième semaine

    J’abandonne rapidement l’idée de noter les petits bonheurs du jour, le soir. Je préfère laisser passer quelques jours et me remémorer les moments forts de mes journées. Je pense que cette méthode fonctionne mieux chez moi.
    J’ai encore eu de la difficulté à trouver les trois bonheurs. Rien d’étonnant. J’appréhendais tellement un rendez-vous que j’occultais totalement le reste ! Je n’arrivais plus à profiter de l’instant, un peu comme la semaine précédente.
    Une fois ce rendez-vous passé, j’étais rassurée. Et je pouvais enfin profiter pleinement de ces petits bonheurs…
    A la fin de cette semaine, nous aurons fêté l’anniversaire de ma mamie en famille, Monsieur et moi-même aurons effectué un grand nettoyage au grenier et au jardin en vue de poursuivre les travaux, et j’aurai été rassurée sur la santé de mes proches et sur la mienne, en partie, puisqu’il manque encore quelques résultats et pour eux, et pour moi. En attendant, le traitement en cours semble parer au plus pressé.
    A côté de ça, des moments de partages, de bien-être et de découvertes…

     

    Défi gratitude : le bilan

     

    La troisième semaine

    Je poursuis le rythme de mes notes tous les 3 jours (j’ai une affinité avec ce chiffre… Non, pas d’obsession – ok, pas vraiment ;).
    C’est une semaine particulière puisque Monsieur et moi-même fêtons nos anniversaires, respectivement le 18 pour lui et le 19 pour moi. Nous nous attendions donc à une semaine chargée d’autant plus que nous fêtions la naissance du lutin, le samedi.
    A la fin de cette semaine, Monsieur et moi-même avons été heureux des passages, coups de téléphone et petits mots déposés sur nos messageries et remercions encore celles et ceux qui liraient ce passage. Nous avons été ravis de partager de super moments à la fête du lutin (comme la sensation de retrouver un peu de notre jeunesse, ou un peu de nostalgie, je coche la jeunesse hein ^^ Merci les orgas) ! Et puis, nous avons reçu une invitée de marque à notre table, qui a rejoint depuis ses lacs et montagnes…
    A côté de ça, j’ai pu choisir mon matériel pour un nouveau projet et avancé un en-cours.

     

    Défi juillet gratitude : le bilan

     

    La quatrième et dernière semaine

    Le rythme est maintenu. Je me retrouve parfois avec quelques oublis momentanés que je comble en cours de journée.
    C’est une semaine dense qui m’attend ! Beaucoup de rendez-vous. Ma présence est sollicitée un peu partout. Il me faudra certainement un moment de calme pour recharger les batteries… Elle ne fût pas de tout repos et trouver des petits moments de gratitude fût un réel défi ! Surtout à partir de mercredi puisque les soucis se sont enchaînés jour après jour…
    A la fin de cette semaine, là encore j’ai profité de vivre de bons moments avec l’entourage, de soutenir aussi les plus faibles. Pour notre bonheur à deux, si vous me suivez sur instagram, vous avez déjà pu découvrir la démolition de la grosse verrue que nous avions à côté de la maison, le vieux transformateur EDF n’est plus ! Cinq ans d’attente quand même… Et presque plus de coupures ! Nous allons enfin pouvoir clôturer le jardin et donner forme à cette partie. Enfin, l'annonce d'un nouvel événement à venir, pour octobre cette fois... 
    A côté de ça, des moments de calme, forcés pour le dernier jour (pas franchement agréable mais il m’a permis d’avancer ma lecture en cours).

     

    Défi gratitude : le bilan

     

     


    BILAN DU DÉFI GRATITUDE

     

    Je m’aperçois rapidement qu’une organisation autre que la mienne, est compliquée à mettre en place. A l’origine, je voulais vraiment rédiger le soir pour finir sur une note agréable. Je me rends compte que je le réalise en pensée seulement (ce qui est déjà très bien). En fait, je n’ai pas besoin de poser ces petits moments de gratitude. Quand ils arrivent, je sais en général, les apprécier et prendre le temps de remercier le grand tout, la vie, la nature, ou la puissance créatrice à l’origine de tout ceci. Non, parce que je ne crois pas au hasard…
    Réaliser ce défi m’aura fait apprendre plusieurs choses sur moi-même, outre le fait d’avoir un esprit de contradiction développé. J’ai toujours su que mon tempérament à démêler les tracasseries des moments de bonheur était un défi que je me lançais en permanence. Et même si j’apprends à gérer cette part de moi-même chaque jour, j’imagine qu’il me reste encore un long chemin à parcourir…
    Je fus aussi surprise de rejeter certains moments parce que jugés trop « simples ». Pour une nana qui pense que le bonheur se trouve dans les plaisirs simples, je me retrouvai en face d’une énième contradiction, à vouloir extraire l’extraordinaire là où il n’y en avait pas. J’ai alors cherché à comprendre ce que ce mot « simple » voulait me signifier. Simple, donc facile, donc banal, donc sans intérêt. Parfois même perçu comme une grossièreté.
    Et puisqu’on dit souvent de moi que je suis une fille simple (ce qui est en partie vrai, mais j’ai aussi mon jardin secret luxuriant. Ah ah, la coquine !), peut-être ai-je voulu créer une sorte de prison imaginaire ? Ou peut-être suis-je moi aussi entraînée dans la course à l’extraordinaire tantôt dictée par les réseaux sociaux, tantôt dictée par le regard d’autrui, ou par mon propre regard qui me renverrait une image déplaisante de ce bonheur futile, cette parodie de bonheur ?
    Après quelques moments à débattre là-dessus, je ne regrette pas ce mot « simple ». Après tout, lorsqu’on observe la nature, en apparence, elle paraît elle aussi simple, alors qu’elle déploie tous les jours des trésors d’ingéniosité pour créer des formes harmonieuses que notre œil ne peut percevoir sans outil adapté (je pense aux cristaux de glace, par exemple).
    Et puis au final, ce que je retiendrai, c’est que la casanière en puissance qui sommeille en moi, l’ours de la grotte aux miracles, apprécie de plus en plus passer du temps avec ses congénères, à la condition de s’octroyer des moments de calme et de repos sans culpabilité aucune (faudra aussi bosser là-dessus) que les dits congénères ne comprennent pas toujours…

     

    Défi gratitude : le bilan

     

    C’est un défi plein de sagesse que nous a proposé Élodie du blog Le Bonheur est dans la Nature pour ce défi de juillet et je la remercie de nous avoir offert la possibilité d’en apprendre un peu plus sur nous même, sur nos attentes, sur notre vision du bonheur.

     


    Notez-vous parfois, souvent, toujours vos moments de gratitude ?

    Tenez-vous un carnet de gratitude ou cela vous plairait-il ?

    Savez-vous reconnaître ces moments de gratitude ?

    Qu’est-ce qui vous fait dire que ces moments vous rendent heureux ?

    Plaisirs simples ou besoins d’extraordinaire ?

     


    Le blog part en vacances... On se retrouve mi-septembre.

    Vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux où je reste présente ;)

     

    facebook   hellocoton   twitter   google+   instagram   pinterest

     

     images : pixabay

    « Le Secret d'Arielle, le grand floral musqué par Mauboussin Parfums [concours]Le Secret d'Arielle de Mauboussin : le résultat du concours est tombé ! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Juillet à 16:07

    Coucou Miss GG ;) Merci pour ce bilan. Je me suis retrouvée dans beaucoup de choses que tu as écrites sans forcément savoir les formuler moi même, notamment "Je fus aussi surprise de rejeter certains moments parce que jugés trop « simples »". C'est aussi ce qu'il m'est arrivé parfois. Je pensais ce défi facile, mais je vois qu'on est au moins deux pour qui ça ne l'a pas été tant que ça... Gros bisous et encore merci et bravo pour ta participation, et pour être la personne que tu es <3 Elodie.

      • Dimanche 30 Juillet à 20:54

        Coucou Élodie,

        De rien, merci à toi surtout ;)

        Je crois  qu'au final,  c'est effectivement un défi sans en avoir l'air. Je comprends  mieux maintenant les GG qui ont parfois  des difficultés  avec tout ça. Il faut vraiment le vivre pour s'en rendre compte en fait.

        Nous sommes peut-être parfois trop exigeantes envers nous-mêmes ?  C'est une piste de réponse, mais il y en a autant  que d'individus ah ah...

        Je t'envoie une caisse de bisous !!! (Attention la tête ;P )

        Je n'ai aucun mérite (tu es un amour toi <3 )

    2
    Mercredi 2 Août à 20:11

    Trop exigeantes ? ??? Nooon :p Tu as de la chance, c'est mon mari qui a reçu la caisse sur la t^te, et moi les bisous ;) 

      • Jeudi 3 Août à 08:29

        J'avais prévenu  ! Les caisses voyagent mal. Elles ont un petit côté empressé qui se transforme parfois en agression câline. Mdr. 

    3
    Vendredi 1er Septembre à 18:57
    Anne-Claire

    Ah les petits bonheurs du quotidien, c'est ce à quoi il faut se raccrocher quand on a l'impression de perdre pied et que rien ne va plus. Pour ma part, je ne note pas mes petits bonheurs quotidiens, mais je tiens une liste de choses qui me rendent heureuse. Quand j'ai un coup de blues, j'y jette un petit coup d’œil et rien que de penser à ces petites choses me redonne le sourire. J'essaie régulièrement d'allonger la liste. Il faudra que j'en fasse un article un de ces jours, tiens!

    Pour les carnets, je me retrouve tellement dans ce que tu dis ha ha! Moi aussi j'ai des... dizaines! de carnets, cahiers et blocs d'écriture, j'ai perdu le contrôle sur la situation pour être honnête. Il faudra que je mette de l'ordre dans tout ça, ça m'apaisera un peu l'esprit car c’est le genre de fouillis qui me pèse sur le moral indirectement.

    Je t'embrasse ♥

      • Lundi 4 Septembre à 09:12

        Coucou Anne-Claire,

        Oui, je crois que ce sont ces petites choses qui nous maintiennent à flot. Je pense qu'une liste est une très bonne idée ! Et ouiiii, j'adorerai lire ton article ♥

        Il y a un peu de mieux de mon côté, je n'ai pas succombé ce week-end... Et pourtant, ceux que j'ai croisé étaient dans un style art nouveau très attirant. La raison a repris le dessus. C'est mieux ainsi ;) 

        Je comprends ce que tu veux dire. Un peu d'ordre, pour remettre les maux en place... 

        Je t'envoie plein de Bisous et te souhaite de te remettre vite de ces derniers temps ♥

    4
    Mercredi 6 Septembre à 19:13

    It is wonderful that every week you were in anticipation of something beautiful and new. The force of habit forced you to return to the old places and people.

      • Mercredi 6 Septembre à 19:28

        Yes, I agree with you... It's wonderful ♥

    5
    Lundi 11 Septembre à 11:35

    We have everything to be happy and love our nearest and dearest and people around us and help them.

      • Dimanche 8 Octobre à 18:20

        I am of your opinion, what you say is true. Thank you for your comment ♥

    6
    Vendredi 6 Octobre à 09:55

    Hi there! I really liked the way you produced and shared  this entry. Everything seems to be accurate and explicit! 

      • Dimanche 8 Octobre à 18:17

        Thank you ! I'm glad to like it :)

    7
    Jeudi 12 Octobre à 13:09

    I quickly give up the idea of celebrating the small joys of the day, in the evening. Get Essay Editor - affordable editing services I prefer to spend a few days and remember the highlights of my days.

     

      • Jeudi 12 Octobre à 15:02

        I understand, it is also another way of doing ... The best method is the one we create for ourselves :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Mercredi 18 Octobre à 15:23

    Hi! I can find a lot of interesting information thanks to your blog. You are very nice person. Good for you.

      • Vendredi 20 Octobre à 16:52

        Hello,

        I am happy to know that the blog will allow you to enrich your knowledge :)

        Oh, thank you very much, it's really nice ♥

    9
    Mercredi 29 Novembre à 13:07

    For me, who thinks that happiness is in simple pleasures, specialist works write I found myself confronted with a complete contradiction, wanting to extract an extraordinary, where it was not.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :